Dysfonction endothéliale & Communication cellulaire

Membres du groupe :
 
                                    Directeur de Recherche (DR2) INSERM / Directeur de l'Equipe 1 / Chef de groupe

Christophe Guignabert est titulaire d'un Doctorat de Sciences en Biologie Cellulaire et Moléculaire de l'Université Paris-Est Créteil (UPEC) au cours duquel il a pu étudier le rôle des métalloprotéinases de la matrice extracellulaire (MMP) dans la réparation épithéliale alvéolaire. Au cours d'un premier post-doctorat, Dr Guignabert a mené des travaux visant à préciser le rôle pathogénique du système sérotoninergique dans l'HTAP. Puis, Dr Christophe Guignabert a rejoint l'équipe du Pr Marlene Rabinovitch à Stanford University (CA, Etats-Unis) et étudié l'importance du facteur de transcription peroxisome proliferator-activated receptor (PPAR)-γ, de la protéine microtubule associated protein ligh chain 3 (LC3), et du bone morphogenetic protein receptor (BMPR)1A dans le remodelage vasculaire pulmonaire associé à l'HTAP. A son retour en France (2008), il a intégré l'équipe du Pr Marc Humbert pour poursuivre ses travaux visant à une meilleure compréhension du phénotype anormal de la cellule endothéliale pulmonaire HTAP et à l'identification de nouvelles cibles moléculaires pouvant être utilisées pour corriger ce phénotype aberrant.

 


                                    Chargé de Recherche (CR1) INSERM / Chef de groupe
 
Après des études de Médecine à l'Université La Sapienza de Rome (Italie), Dr. Alice Huertas s'est intéressée aux progéniteurs endothéliaux circulants dans les maladies pulmonaires chroniques pendant son internat. Alice Huertas a ensuite effectué son post-doctorat pendant trois ans, à la Columbia University à New York (Etats-Unis), pendant lesquels elle a étudié les effets pro-inflammatoires de l'hypoxie sur les cellules endothéliales pulmonaires, sous la direction du Pr. Jahar Bhattacharya.
Le Dr. Huertas a rejoint l'unité de recherche du Pr. Marc Humbert et obtenu son doctorat de Sciences en étudiant la dérégulation du système immunitaire et le développement de mécanismes autoimmuns dans l'hypertension artérielle pulmonaire (HTAP). Parmi ses travaux, Alice a pu mettre  en évidence que les lymphocytes T régulateurs de patients HTAP présentaient des anomalies fonctionnelles leptine-dépendantes. Actuellement, Alice étudie l'interaction entre la dysfonction endothéliale et le remodelage vasculaire pulmonaire dans l’HTAP, en s’intéressant plus particulièrement à la contribution de la voie de signalisation leptinergique au sein de la paroi vasculaire pulmonaire.
     Dr. Laurent Savale, MD, PhD

                                    Practicien Hospitalier en contrat Interface INSERM / AP-HP

En 2017-2018, le Dr Laurent Savale a effectué une année de recherche au sein de l'équipe pour étudier le rôle de l'acide urique et du BMP9 dans le remodelage cardiaque et pulmonaire associé à l'hypertension pulmonaire. Tout en maintenant un lien très étroit avec l'équipe du Dr Christophe Guignabert, il a repris ses activités au sein du Service de Réanimation de l'Hôpital de Bicêtre. En 2019, le Dr. Savale a obtenu un contrat Interface INSERM / AP-HP et poursuit ses recherches sur les manifestations pulmonaires associées aux maladies hépatiques.
                                   Ingénieur de recherche (IR) Université Paris-Saclay
 
Ly Tu a rejoint l'équipe de recherche du Pr Marc Humbert en octobre 2009 pour effectuer son doctorat de Sciences sous la direction du Dr. Christophe Guignabert et du Pr. Marc Humbert. Ly a ainsi soutenu avec succès sa thèse en juillet 2012 et publié plusieurs travaux de recherche démontrant les rôles déterminants de deux facteurs clés dans le développement et la progression de l'HTAP : le facteur de croissance FGF2 et la protéine adaptatrice p130casDepuis octobre 2013, Ly Tu occupe un poste d'ingénieur de recherche de l'Université Paris-Saclay et est responsable du plateau technique de l'UMR_S 999. Dans ce cadre, il mène également des travaux de recherche dans le groupe du Dr Christophe Guignabert visant à mieux comprendre l'importance de la dysfonction endothéliale et des communications "endothelium / cellules vasculaires pulmonaires (CML et péricytes) / cellules immunes" pour le remodelage vasculaire pulmonaire associé à l'HTAP.
   Raphaël Thuillet
                                    Ingénieur d'étude en techniques biologiques (IECN) INSERM

Raphaël Thuillet a rejoint l'équipe du Dr Guignabert en Mars 2013. Il est diplômé (2012) de l'Université Paris-Diderot avec une Licence Biochimie et Biologie moléculaire spécialité Physiologie. En 2019, Raphaël a été recruté au corps des Ingénieurs d'étude lors de la campagne des concours externes INSERM. Raphaël est impliqué dans l'étude de la dysfonction endothéliale et du remodelage vasculaire pulmonaire associé à l'hypertension artérielle pulmonaire. Plus précisément, il conduit une partie des études précliniques de l'équipe et compare notamment les niveaux d'expression de divers gènes et protéines d'intérêt dans les cellules, tissus pulmonaires et cardiaques, dans le but de mieux comprendre les mécanismes physiopathologiques et d'identifier de nouvelles voies thérapeutiques pour lutter contre l'HTAP.


    Benjamin Le Vely

                                   Ingénieur d'étude

Benjamin a rejoint le groupe du Dr Guignabert en septembre 2018 en tant qu’ingénieur d’étude. Il est diplômé d’un Master 2 de l’université de Nantes en Biologie Biotechnologie et Recherche Thérapeutique spécialisé en physiopathologies cardiovasculaires. Benjamin participe aux différents projets de l’équipe dans la compréhension de la pathogenèse de l’hypertension pulmonaire. Plus particulièrement il est impliqué dans analyses biologiques et biochimiques et les études fonctionnelles in vitro.


   Mina Ottaviani

                             Assistant Ingénieur

Mina Ottaviani a rejoint le groupe du Dr Guignabert en Décembre 2019 après avoir obtenu un BTS Bio-Analyses et Contrôle à l’Ecole Nationale de Chimie, Physique et Biologie (ENCPB) en 2018 et une licence professionnelle Biotechnologies et Bio-Industries à l’Université Paris-Sud en 2019. Mina est en charge de l’entretien des différentes lignées transgéniques de l’équipe et met au point des expérimentations de biologie cellulaire et moléculaire à l’aide de tissus pulmonaires et de cellules vasculaires.


  Mustapha Chelgham

                          Ingénieur d'étude

Mustapha Chelgham a rejoint le groupe des Dr Guignabert/Dr Huertas en juillet 2020 en tant qu’ingénieur d’étude. Il est diplômé d’un Master 2 en Biologie Santé de l’université d’Angers, spécialisé en Physiopathologie et Pharmacologie Vasculaire. Mustapha participe aux différents projets du groupe dans la compréhension du rôle de la dysfonction endothéliale dans l’hypertension artérielle pulmonaire. En particulier, il effectue différentes analyses de biologie et biochimie et participe aux études fonctionnelles in vitro.


    Dr. Nihel Berrebeh, PharmD
                                  Doctorante
 
Nihel Berrebeh, pharmacienne diplômée d’un Master en Chimie Médicinale en Innovation Pharmacologique de l’Université Grenoble-Alpes, est en thèse avec le Dr Christophe Guignabert depuis Octobre 2018 (allocation doctorale ARDoC Santé de la région Ile-de-France). Ses travaux sont centrés sur les voies induites par le BMP9/BMP10, deux des principaux ligands du BMPR2 à la surface des CE, avec pour objectif d’identifier de nouvelles stratégies pour restaurer de bonnes communications entre les cellules endothéliales pulmonaires et les autres cellules résidentes de la paroi vasculaire. Pour cela, Nihel mène des études in vitro à l’aide de cultures primaires de cellules endothéliales de patients sains et HTAP porteurs ou non de mutations, ainsi que des études in vivo à l’aide de rats déficients ou non en BMP9/BMP10.

    Dr. Etienne-Marie Jutant, MD

                              Doctorant

Etienne-Marie Jutant est pneumologue et diplômé d’un Master en pharmacologie de l’Université Paris-Saclay. Chef de clinique dans le centre de référence de l’HTAP à Bicêtre jusqu’en Octobre 2019, il débute en Novembre 2019, grâce à l’obtention d’un poste d’accueil INSERM, une thèse de sciences sous la direction du Dr Alice Huertas. Il étudie le rôle de l’inflammation dans la pathogénèse de l’HTAP en s’intéressant particulièrement au rôle des récepteurs cytokiniques de type 1 et à leur régulation.