Unité INSERM UMR_S 999

Hypertension Pulmonaire :
Physiopathologie et Nouvelles thérapies
 

Directeur : Professeur Marc HUMBERT

Recherche préclinique :                                   Recherche clinique :

A l'Hôpital Marie Lannelogue                          A l'Hopital Bicêtre
Département de recherche médicale       Service de Pneumologie et Réanimation Respiratoire
        Centre National de Référence de l'Hypertension Pulmonaire
133, Avenue de la Résistance       78 Rue du Général Leclerc
92350 Le Plessis-Robinson, France
      94270 Le Kremlin-Bicêtre, France
   
                                                                                   
 
 

Objectifs :

Sous le terme d'hypertension artérielle pulmonaire sont regroupées diverses maladies sévères telles que l'hypertension artérielle pulmonaire idiopathique et les hypertensions artérielles pulmonaires compliquant d'autres situations cliniques.
L'hypertension artérielle pulmonaire est à l'origine d'une dyspnée d'effort et d'un handicap fonctionnel. Elle met en jeu le pronostic vital du fait de l'augmentation des pressions artérielles pulmonaires à l'origine d'une insuffisance cardiaque droite.
L'hypertension artérielle pulmonaire se définit comme une augmentation de la pression artérielle pulmonaire moyenne à plus de 25mmHg au repos et/ou 30mmHg à l'effort sans élévation de la pression capillaire. Un remodelage artériel pulmonaire intense aboutissant à une obstruction des petits vaisseaux pulmonaires est responsable de la maladie.
L'objectif principal de l'équipe de recherche "HYPERTENSION PULMONAIRE : PHYSIOPATHOLOGIE ET NOUVELLES THERAPIES" est la compréhension de la physiopathologie de cette maladie pour une meilleure prise en charge clinique des patients. Analyser les mécanismes à l'origine du remodelage artériel pulmonaire et identifier de nouvelles cibles moléculaires pour améliorer et à terme guérir l'hypertension artérielle pulmonaire sont nos priorités.
Grâce à un registre national électronique, un centre de ressource biologique et des chercheurs et cliniciens hautement spécialisés, nos équipes vont étudier les mécanismes potentiellement à l'origine du remodelage artériel pulmonaire chez l'homme et dans des modèles animaux de la maladie.
Cela permettra d'identifier de nouvelles cibles thérapeutiques, de développer l'innovation et de tester de nouvelles stratégies thérapeutiques.
Nous souhaitons guérir cette maladie grave pour laquelle aucun traitement curatif n'est actuellement disponible.

 

 Publications